Assurance auto jeune conducteur

Assurance auto jeune conducteur : Principe, avantages et inconvénients.

Selon la loi, le fait d’avoir 18 ans, vous donne droit à suivre des cours de conduite automobile chez une auto-école et passer également l’examen du permis de conduire. 

En fait, tous les usagers de la route étaient des jeunes conducteurs . Cependant, les détenteurs d’un nouveau permis de conduire peuvent potentiellement être considérés comme étant des jeunes conducteurs par les compagnies d’assurances.

Aussi, il ne faut pas perdre à l’esprit que la notion du “jeune conducteur” ne concerne pas seulement la date d’obtention du permis de conduire ou également l’âge du conducteur mais, elle peut s’étendre également à son historique en matière d’antécédents routiers en tant qu’usager de la route

Qui est considéré comme  » jeune conducteur  » ?

Que ce soit dans le cadre du code de la route ou du code des assurances, il n’existe pas en fait, une définition légale précise et claire de la notion de jeune conducteur, ce qui la rend comme même, une notion vague et très relative. 

Par contre, la loi exige que le nouveau détenteur d’un permis de conduire doit afficher un autocollant sur les vitres arrière de la voiture montrant qu’il est un nouveau conducteur ou qu’il vient d’avoir son permis de conduire.

Quant aux assureurs, le statut d’un jeune conducteur est plutôt jugé par son niveau d’expérience sur la route. Ainsi et d’une manière générale, toute personne titulaire d’un permis de conduire d’une période datant de moins de 3 ans est considéré comme jeune conducteur et ce, quel que soit son âge.

Les compagnies d’assurance classent la catégorie des jeunes conducteurs selon plusieurs critères

-Un jeune conducteur est une personne qui a obtenu son permis de conduire pour une période datant de moins de 3 ans. En effet, les conducteurs et surtout ceux appartenant à la tranche de jeune âgé (entre 18 ans et 25 ans) sont considérés durant leurs premières années d’obtention de permis de conduire, comme les plus exposés aux risques d’accidents routiers. Pire encore, cette catégorie demeure la plus impliquée dans les accidents routiers les plus graves et parfois mortels.

Bien évidemment, ceci est dû principalement à leur faible expérience en matière de conduite ainsi qu’aux certains comportements routiers et actes qui peuvent être qualifiés d’irresponsables (consommation d’alcool et de stupéfiants, excès de vitesse, usage du Smartphone au volant …).

Un jeune conducteur est un usager de la route qui n’a jamais contracté un contrat d’assurance en son propre nom. Ceci dit, que malgré l’obtention de son permis de conduire, cet usage n’a jamais conduit une voiture ou même en étant un conducteur secondaire.

Du coup, cette catégorie de conducteurs est considérée comme des conducteurs qui n’ont pas d’expérience suffisante sur la route.

Il est considéré comme jeune conducteur tout usager de la route ayant subi une annulation de son permis de conduire. Cette catégorie de conducteurs correspond aux automobilistes qui ont fait l’objet d’une annulation du permis de conduire et ce, suite à une décision judiciaire qui peut prendre effet pour plusieurs années et ce, avant de pouvoir passer un examen (examen théorique et pratique) pour obtenir le permis de conduire à nouveau.

Ces personnes qui sont considérées comme nouveau conducteurs et ce, quelque soit la date de délivrance de leur permis, leur expérience sur la route ou également leur âge, sont classées comme jeunes conducteurs par les compagnies d’assurances.

De ce fait, un jeune conducteur ne signifie pas nécessairement un permis de conduire récent mais, il peut être de jeune âge, ne disposant pas d’une expérience suffisante sur la route ou ayant fait objet d’une annulation de permis de conduire par décision judiciaire ou encore un conducteur à risque (plusieurs antécédents sur son relevé d’assurance).

Assurance auto jeune conducteur

Souvent considéré comme un conducteur débutant par les compagnies d’assurance et présentant par conséquent, un risque plus important de sinistre,  il est proposé souvent au jeune conducteur un contrat d’assurance spécifique communément connu sous la formule « assurance auto jeune conducteur ».

De ce fait, le contrat d’assurance peut s’avérer parfois plus cher par rapport aux autres formules d’assurances mais ceci se justifie par le risque important qui doit être couvert par les compagnies d’assurances.

 Dans ce cas, le jeune conducteur se retrouve dans l’obligation de payer beaucoup plus d’argent mais, heureusement, cette situation ne dure pas longtemps car une fois les facteurs de risque (jeune âge, permis de conduire récent, faible expérience sur la route) disparaissent, le jeune conducteur peut désormais bénéficier des autres formules classiques dont bénéficie le reste des usagers de la route.

Combien coûte une assurance auto jeune conducteur ?

Être un jeune conducteur tout en manquant d’une expérience solide sur la route constitue un risque important à couvrir par les compagnies d’assurances et c’est la raison pour laquelle, une majoration sur les tarifs habituellement appliqués sur les différentes formules classiques sera pratiquée. Bien entendu, n’attendez pas que le coût de votre police d’assurance soit moins cher.

Selon la loi et comme tout autre usager de la route, un jeune conducteur doit également souscrire une police d’assurance qui doit contenir au minimum, une assurance auto au tiers, ou garantie responsabilité civile et ce, afin d’avoir une couverture minimale légale pour les éventuels dommages et dégâts corporels et matériels qui peuvent survenir au conducteur, à la voiture et aux passagers.

Dans un premier temps, cette majoration est limitée à 100 % du tarif de base et connaît par la suite, un abaissement progressif. Elle sera de 50 % au maximum au terme de la deuxième année de la conclusion du contrat d’assurance auto pour jeune conducteur et décroît après pour atteindre  25 % au maximum et ce, à la troisième année.

Après cette période, la majoration est automatiquement supprimée mais, à condition de ne pas être à l’origine d’un accident ou d’un autre sinistre durant ce temps-là.

Les différentes formules d’assurance auto pour jeune conducteur

Généralement, les compagnies d’assurances proposent trois formules d’assurances auto pour jeune conducteur. Bien évidemment, chaque formule est d’un coût différent et présente des avantages et des inconvénients.

La formule au tiers: Cette formule s’avère la plus convenable pour un budget limité. En effet, c’est la formule la moins chère mais par contre, c’est également celle qui présente le minimum des clauses de garanties.

La formule intermédiaire: C’est une formule qui présente un certain nombre de garanties optionnelles qui peuvent être souscrites afin d’être mieux pris en charge contre les éventuels risques (vol, incendie, brise de glace,…). Le coût par contre, est plus élevé par rapport à la formule au tiers.

La formule d’assurance auto pour jeune conducteur tous risques : Il s’agit de la formule qui présente le maximum des clauses de garanties mais aussi l’assurance auto pour jeune conducteur la plus cher sur le marché.

Assurance auto jeune conducteur, comment payer moins cher ?

Comme il a été précédemment expliqué, le coût d’une assurance auto jeune conducteur demeure parmi les formules d’assurances les plus élevées sur le marché. Cependant, il existe certains paramètres qui peuvent alléger le tarif de ce mode d’assurance. 

En effet, afin de pouvoir contourner les effets de la majoration sur la police d’assurance auto pour jeune conducteur, il demeure possible de se déclarer comme conducteur secondaire sur le contrat d’assurance auto de l’un de son entourage si proche (famille, amis,…) et comme ça, le jeune conducteur peut conduire la voiture tranquillement et sans pour autant payer plus cher et ce, dans l’attente de l’écoulement de la période durant laquelle, la majoration sur contrat d’assurance est importante.

Cependant, il faut savoir qu’il revient seulement à l’assureur d’accepter ou de refuser cette alternative ou également d’accepter cette option avec une majoration non excessive.

Aussi, il y a une autre solution pour souscrire un contrat d’assurance auto jeune conducteur moins cher, c’est tout simplement, d’opter pour une formule d’assurance auto pour jeune conducteur qui n’est pas cher et c’est l’exemple de l’assurance au tiers ou l’assurance auto au kilomètre.

Bien évidemment, malgré le coût qui s’avère moindre, il faut par contre, mettre à l’esprit qu’il s’agit là d’une assurance vraiment de base et que les clauses de garanties sont à leur tour minimales. 

Une autre alternative pour réduire le coût d’une assurance auto pour jeune conducteur est le fait d’opter pour une conduite accompagnée dont les statistiques témoignent  d’un risque moindre de contracter ou plutôt d’être impliqué dans un accident, ce qui signifie un risque moindre à couvrir par l’assurance.

Cette option qui peut être empruntée par le jeune conducteur peut lui offrir plusieurs avantages à savoir une période réduite de statut de jeune conducteur car un jeune conducteur qui a choisi l’option de conduite accompagnée ne conserve son statut de jeune conducteur que pour une période de deux années. Après cette période, il détient automatiquement le statut d’un conducteur ordinaire. 

A ajouter aussi que sous l’option de conduite accompagnée, le jeune conducteur bénéficie d’une diminution du montant de la majoration et cette dernière baisse de 50 % à partir  de la première année.

Devis gratuit en ligne

Mlle Mm Mr