Assurance vie

L’assurance vie est le placement préféré des français. Il s’agit d’un produit d’assurance atypique, à mis chemin entre une garantie pour vos proches et un produit financier.

Contrairement aux autres produits d’assurances, le souscripteur de l’assurance vie peut ne pas être le bénéficiaire. Voici un dossier complet sur l’assurance vie pour bien maîtriser ses rouages, des types de garanties existantes à la fiscalité de l’assurance vie.

Assurance » Assurance Prévoyance » assurance vie

L’assurance vie, un produit particulier

L’assurance vie est un moyen efficace de mettre vos proches à l’abri en cas de disparition. Elle permet en effet de verser une redevance à des tiers dans le cas où vous viendrez à disparaître. 

L’assurance vie est également devenu un produit financier extrêmement avantageux : elle propose en effet des taux d’intérêt élevés, en contrepartie de l’obligation de bloquer la somme pendant une durée prédéterminée. 

Les acteurs de l’assurance vie

Le signataire : c’est la personne qui conclue le contrat d’assurance vie avec une compagnie d’assurance, afin de garantir les sinistres lui arrivant. Il a le droit de désigner les bénéficiaires de la redevance en cas de décès.
L’assuré : il s’agit de la personne protégé par l’assurance vie. 
Le bénéficiaire : il s’agit de celui qui touchera la redevance en cas d’accident sur l’assuré

L’assureur : la personne ou la compagnie qui accepte de garantir les risques contre paiement d’une prime.

Les principaux contrats d’assurance vie (placement financier)

Les contrats en euros : sont des contrats mentionnés en devise, il offre une garantie sans risque, couvert par l’assureur. Ce sont des biens d’épargne, augmentant chaque année d’intérêts variables. La fiscalité est bien souvent favorable à ce type d’investissement. 

Les contrats multisupports : il s’agit d’un contrat régenté, offrant de nombreux socles d’investissement nommé socle à capital paramètre(SICAV) . Ce type d’assurance vie est généralement un placement à base d’un taux garanti, qui permet de garder une part de son patrimoine sans risque.

Quelle sont les gestions présenté dans les contrats multisupports ?

Gestion projeté : le signataire passe la main aux experts financiers. Il leur donne cependant des consignes globales quand à la nature des titres à acheter (actions ou obligation).

Gestion libre: Le signataire gère lui-même l’actif qu’il se constitue

Gestion à horizon : est un type de gestion absolue quand vous voulez construire un patrimoine pour votre retraite. Le but est de cibler une somme à atteindre, la durée de cotisation varie donc en fonction.

Gestion sous mandant : le signataire mandate complètement la gestion de son morlingue à un spécialiste.
Le conseil d’Assurance Pas Cher : il s’agit du meilleur placement si vous ne désirez pas vous mêler de la gestion de votre assurance vie. Idéale pour un non spécialiste donc. 

Les frais d’assurance vie :

Le coût de votre assurance vie se répartie comme suit :

– Des frais d’inscription, payés  une seule fois au moment du versement des gains ;
– Des frais de gestion, payés chaque année ;
– Des frais de médiation, payés en cas de changement des socles de placement dans un contrat multisupport (l’assuré peut endurer généralement des frais de médiation évalués sur les sommes déplacés en cas de changement de socle)
– Des frais de dossier.

Quelle est la Durée d’un contrat d’assurance-vie ?

L’assurance vie a une durée variable, il faut juste la définir à l’avance à travers les clauses du contrat. Comme les autres placements d’assurance, l’assurance vie se renouvèle de manière automatique chaque année. 

Quand un contrat d’assurance vie sera périmé ?

Un contrat d’assurance vie prend vie à deux conditions :

  • A la mort  de l’assuré.
  • Au terme d’une durée prédéfinie (dans le cas d’un contrat d’assurance vie par résiliation)

Les différents types d’assurance vie

L’assurance-vie est une forme d’assurance particulière, où l’assureur s’engage à verser une redevance à un tiers, le souscripteur.

Il existe deux types d’assurance vie : celui d’assurance en cas de décès, et celui d’assurance en cas de vie.

Assurance en cas de décès :

Dans le cadre d’une assurance décès, l’assuré met avec sa compagnie d’assurance un contrat dans le but de reverser une redevance à un bénéficiaire en cas de mort. Le bénéficiaire touche donc la prime uniquement si l’assuré meurt avant la fin du contrat. Le (ou les) bénéficiaire(s) choisi(s) doive(nt) être différent du signataire.

Assurance en cas de vie :

Il s’agit d’une assurance particulière, où le bénéficiaire est l’assuré. Celui-ci s’engage à bloquer une somme pendant une durée fixée à l’avance, et de la toucher plus tard sous forme de redevance ou de patrimoine. Cette somme, ayant été placé durant la durée du contrat, sera plus importante que la somme originelle.

Si l’assuré est mort avant la fin du contrat, la compagnie d’assurance peut garder les intérêts de la somme bloquée. Il est parfois prévu une “contre-assurance” prévoyant le remboursement des primes à un bénéficiaire déterminé. 
Ce type de contrat a vu naître de nombreuses assurances similaires, plus près du placement financier que du contrat d’assurance.

L’assurance vie est donc à mi-chemin entre un placement financier et un contrat d’assurance.

Assurance vie comme contrat d’assurance

On distingue deux cas :

– L’assurance vie en cas de décès « vie entière » : l’assureur garantit un patrimoine fixé par le contrat pour le bénéficiaire, qui lui sera versé dès que l’assuré meurt, sans prendre en considération de la date de ce décès.

Naturellement, plus le risque de la mort de l’assuré est élevé, plus la prime (c’est-à-dire le coût de l’assurance) est élevé. 
– L’assurance temporaire décès : cette assurance est comme l’assurance vie en cas de décès. La seule différence est que le bénéficiaire aura un patrimoine fixé par contrat uniquement si le décès de l’assuré survient avant une date déterminée.

Naturellement, plus les chances de survie de l’assuré sont faibles, plus la prime est marquante.

Assurance vie comme instrument d’épargne

 L’assurance-vie est un des moyens les plus fiables et les plus faciles d’épargner un patrimoine. En effet :

– elle se compose sur le long terme,

– les compagnies d’assurances versent des taux d’intérêt avantageux.

Les compagnies d’assurances placent votre argent sur des fonds divers ayant un profil de risque varié. Vous pouvez même choisir le niveau de risque auquel vous souhaitez investir.
C’est un des moyens les plus efficaces pour préparer votre retraite.

Assurance vie comme instrument de prévoyance

L’assurance vie permet également de construire, à moindres coûts, un patrimoine pour des tiers désignés par l’assuré. Elle est ainsi signée dans le but de se protéger ou de protéger ses enfants en cas d’incapacité.

Le conseil d’Assurance Pas Cher : souscrire une assurance-vie peut être un bon placement en cas d’incapacité. Il s’agit également du placement préféré des français, servi par des taux d’intérêt très avantageux.

assurance vie

MlleMmMr