Assurance prevoyance

AU MEILLEUR PRIX
Devis assurance prevoyance

Devis assurance prévoyance

Un contrat d’assurance prévoyance est un engagement dans lequel un assureur s’engage à verser au souscripteur un capital ou une rente en cas de vie ou en cas de décès d’une personne désignée (l’assuré) au profit de l’adhérent ou d’un tiers (le bénéficiaire) moyennant le paiement de prime(s), L’objectif d’une assurance prévoyance consiste à faire fructifier un patrimoine financier, ou d’en constituer un en effectuant des dépôts libres ou programmés. De plus l’assurance Prévoyance jouit d’un cadre fiscal avantageux, à la fois en matière d’investissement financier et en droits de succession.

Comparer les contrats d’assurance prévoyance

L’assurance vie est devenu le placement préféré des Français, en étant un moyen d’épargne et de transmission de capital. Néanmoins, avec la multiplicité de ses produits et contrats, il est considéré l’un des plus difficiles à assimiler.

Avec le-comparateur.fr, vous avez la possibilité d’effectuer gratuitement, une comparaison de plusieurs contrats d’assurance prévoyance des assureurs (Boursorama assurance, Direct Assurance, AFER, E-Cie Vie,…).

Si vous êtes intéressé par l’un des contrats d’assurance Prévoyance proposés par notre comparateur , le-comparateur.fr vous procure une documentation directement. Vous aurez besoin de 2 minutes seulement pour remplir le questionnaire d’assurance vie.

Quelles garanties présente le contrat obsèques ?

Quelles garanties présente le contrat obsèques ? Le contrat garantit le respect des prestations et produits choisis, ainsi que leur financement.

Tout ce que vous aurez décidé sera, le moment venu, scrupuleusement respecté. C’est pour cela qu’il convient d’être très précis dans vos choix et l’expression de vos volontés.

C’est pour cela également qu’un contrat obsèques constitue la solution la plus fiable pour que soient respectés, à coup sur, votre décision d’être crématisé et votre choix pour le devenir des cendres.

La société Rebillon, spécialiste du funéraire à Paris et en Ile de France, entreprise reconnue, fiable et respectée, vous garantit sur le long terme la stricte application de vos décisions.
Vous avez des questions ? Vous souhaitez des informations ? Vous voulez un devis ?

mutuelle prevoyance

Comment prévenir ma famille et mes proches de l’existence d’un contrat obsèques ?

Lorsque vous concluez avec nous un contrat obsèques, nous vous faisons parvenir un dossier complet, ainsi que des cartes d’adhérent personnalisées. Nous vous conseillons d’en garder un exemplaire sur vous (dans vos papiers d’identité, votre livret de famille…), et d’en fournir un exemplaire à vos proches.

De cette manière, vos proches sauront, le jour venu, vers qui se tourner et seront déchargés de tout souci d’ordre organisationnel et financier. Vous avez une question ? Vous souhaitez des informations complémentaires ? Vous désirez un devis ? N’hésitez pas à nous contacter !

Souscrire à un contrat d’assurance vie

C’est à la fois un outil d’épargne et de transmission du capital. Ce placement bénéficie d’un cadre juridico-fiscal spécifique.

Une assurance vie permet tout d’abord de se constituer ou de faire fructifier un capital. Chacun peut ouvrir un ou plusieurs contrats et y effectuer des versements, réguliers ou non, sans limite de montant.A tout moment, il peut récupérer son épargne via un retrait partiel ou total, ou en demandant une avance. Il peut même transformer son capital en rente viagère.

Au décès de l’assuré, le capital présent sur le contrat est versé au(x) bénéficiaire(s) désigné(s) librement dans le contrat. Sauf abus, il est donc à l’abri des droits de succession. Attention, toutefois, à ne pas confondre assurance vie et assurance décès (voir mon-assurance-deces.net). Pour toute souscription, l’assuré a trente jours pour renoncer et se faire rembourser son contrat.

Les différents contrats d’assurance vie

Premier d’entre eux, le contrat monosupport en euros est destiné aux épargnants recherchant la sécurité. Le capital investi et les intérêts versés chaque année sont garantis par l’assureur. Ces contrats affichent actuellement un rendement de 4% net en moyenne.

On peut trouver la même sécurité au sein d’un second type de contrat, le multisupport. Les meilleurs contiennent en effet un fonds ou support en euros aux caractéristiques identiques. Mais dans un multisupport, l’épargne peut aussi être investie sur d’autres fonds, les unités de compte.

Le capital varie alors à la hausse ou à la baisse, selon l’évolution de la valeur des fonds. Le souscripteur peut lui-même répartir son épargne parmi les fonds proposés, de quelques-uns à plusieurs centaines selon les contrats, ou déléguer cette gestion en optant pour un profil de gestion.

A noter enfin l’existence des contrats NSK, multisupports comportant au moins 30% de fonds actions, dont 10% de titres non cotés.

Les frais

Tout d’abord, certains contrats contiennent des frais de dossier, de 20 à 50 euros. Ensuite, chaque versement supporte un prélèvement de 0 à 5%, rarement plus.

Il existe aussi des contrats à frais précomptés, pour lesquels les versements de la première, voire de la deuxième année, sont engloutis par l’assureur. Une valeur de rachat nulle ou très amoindrie en indique la présence.

Enfin, l’assureur soustrait à votre épargne des frais de gestion annuels, autour de 0,6% sur les contrats ou fonds en euros et de 0,9% sur les unités de compte. Autres frais à signaler : les pénalités en cas de rachat prévues par certains contrats. Enfin, tout arbitrage de l’épargne sur un multisupport est facturé de 0,25 à 1%, avec parfois un arbitrage gratuit par an.

La fiscalité

En cas de retrait. Pour les contrats souscrits depuis 26 septembre 1997, les intérêts compris dans le retrait sont intégrés à la déclaration des revenus de l’année, puis soumis au barème de l’impôt. Mais le souscripteur peut opter pour le prélèvement libératoire forfaitaire, de 35% les quatre premières années, 15% entre quatre et huit ans, et 7,5% au-delà.

Sur ces 7,5%, il existe un abattement sur les intérêts de 9.200 euros pour un couple et 4.600 euros pour un célibataire. Les 11% de prélèvements sociaux sont pris sur le rendement annuel pour les contrats en euros ou lors des retraits pour les multisupports.